LIFESTYLE
Votre panier est vide.
Rechercher
Back to All Blog Posts

Safety Gear

ÉMETTEUR-RÉCEPTEUR

Laissons ressortir notre côté geek avec les émetteurs-récepteurs.

Dans le monde des émetteurs-récepteurs, les choses ont changé de manière dramatique au cours des dernières années. Portée plus grande, durée de vie de la batterie plus longue et beaucoup plus d’indicateurs visuels intuitifs et de signaux audio. Comme je l’ai mentionné auparavant, chaque seconde compte lorsqu’il s’agit de sauvetage après une avalanche. Par conséquent, plus un émetteur-récepteur est facile à utiliser, plus les chances d’avoir une issue positive sont grandes.

J’ai sélectionné les leaders du marché et les ai placés dans un tableau afin que vous puissiez facilement comparer les fonctionnalités les plus importantes.

Tableau :

Marque/ Modèle

Coût

Portée de recherche

Passage en émission

3 Antennes

Indication multi-victimes

Poids

Batteries

Autonomie de la batterie

Commentaires : leader du marché, simplicité, processeur le plus rapide, chien de recherche sur une fréquence différente / inclinomètre

Les nouveaux Mammut Barryvox et Barryvox S sont bien plus avancés dans ce domaine et sont ma recommandation pour l’hiver 2017 / 2018.

Rendez-vous en magasin pour nous poser vos questions ou envoyez-nous un e-mail.

 

UN ÉQUIPEMENT DE SONDAGE

Quelles sont les caractéristiques à prendre en compte pour choisir une sonde ?

La longueur, la résistance, des indicateurs de profondeur clairs, une pointe solide pour pouvoir l’enfoncer dans la neige tassée, la rapidité avec laquelle on peut la fait passer en mode sondage et enfin le coût.

Longueur – La longueur acceptée se trouve quelque part entre 2,4 m et 2,8 m, ce qui sera suffisant dans la plupart des cas d’avalanche. Cependant, si porter un peu plus de poids ne vous ennuie pas, nous vous conseillons de prendre la longueur maximale. Si vous optez pour une sonde de moins de 240 cm, vous limiterez vos chances de faire une recherche efficace.

Résistance – C’est une question de matériau. Normalement, les sondes sont en carbone ou en aluminium. En général, les sondes en carbone sont plus légères mais plus difficiles à enfoncer dans la neige durcie.

Indicateurs de profondeur – Ces derniers vont vous indiquer la profondeur à laquelle vous allez devoir creuser une fois que vous aurez localisé la victime. Ils doivent être de couleurs différentes et être faciles à compter.

La pointe – Elle est parfois amovible car elle s’abîme avec le temps et le nombre d’utilisations. Elle doit avoir une forme ergonomique pour être plus efficace lors de la pénétration dans la neige.

Rapidité – C’est la vitesse à laquelle vous pouvez sortir la sonde de son sac et l’utiliser. Elle sera influencée par le mécanisme utilisé pour tendre les câbles présents à l’intérieur et la verrouiller. Idéalement, cela doit être possible avec des gants et en une seule traction sur le manche ou le câble.

Coût – Il dépend principalement du matériau qui la compose et du mécanisme qui contrôle le câble à l’intérieur. Le même raisonnement s’applique ici, vous ne voulez pas que votre ami reste enseveli à cause d’une sonde endommagée ou inefficace. Gardez donc bien cela à l’esprit lorsque vous effectuerez votre achat.

La sélection de Mountain Air :

 

PELLE – Creuser pour sauver une vie

Vous avez localisé votre partenaire de ski à l’aide du bipper et l’avez ensuite repéré avec votre sonde, il est maintenant temps de transpirer et de creuser.

N’oubliez de commencer à 1,5 fois la profondeur de la victime plus bas sur la pente.

Ne sous-estimez pas la densité de la neige une fois qu’elle aura fini de glisser. Ce sera un travail dur et pénible, d’autant plus qu’il faudra que vous restiez calme, ce qui est plus facile à dire qu’à faire. Faites-moi confiance, je suis passé par là !

 

La dernière chose dont vous avez besoin dans ce genre de situation est d’un matériel défectueux. Quand c’est important, vous devez pouvoir compter sur votre équipement. Ceci étant dit, quelles sont les principales caractéristiques d’une bonne pelle ?

 

Taille de la lame – Certaines personnes faisant de la compétition optent pour la taille minimale techniquement autorisée. Si le risque d’avalanche est très faible et que le parcours à été vérifié, alors cela peut leur faire gagner quelques précieux grammes, cependant ce n’est pas la majorité des compétiteurs. Si vous voulez une pelle que vous pourrez emmener partout dans les montagnes, dans des situations risquées ou non, oubliez les lames de petite taille et prenez une pelle avec laquelle vous pourrez vraiment creuser.

Longueur du manche – Les pelles les plus modernes possèdent un manche extensible qui vous donne l’effet de levier supplémentaire dont vous avez besoin pour vous attaquer à de la neige très tassée. Le matériel en plus ajoute du poids, mais cela en vaut la peine !

Forme du manche – Si vous êtes à la recherche d’une pelle que vous pourrez utiliser pour autre chose comme construire un tremplin ou un mur de neige autour de votre tente lors d’une expédition, alors un manche en D offre plus de contrôle et de précision. La plupart des pelles sont dotées d’un manche en T car elles sont plus légères et prennent moins de place dans votre sac.

Fonctionnalité – Creuser peut demander plusieurs angles de déblai. De nombreuses pelles peuvent désormais modifier l’angle de la tige, ainsi la même lame peut pelleter et creuser. C’est particulièrement utile lorsque vous êtes deux à porter secours à une victime. L’un peut être devant et creuser tandis que l’autre peut être un mètre derrière et pelleter pour dégager la neige accumulée.

Matériau – Il n’existe vraiment que deux choix possibles pour les pelles. Le carbone qui est très léger mais ne paraît pas toujours très robuste et est très cher. Sinon, il y a l’aluminium qui est bien plus commun. Les bonnes pelles ont normalement une sorte de bande le long de la lame, ce qui lui donne plus de rigidité. Évitez les pelles en plastique.

La dernière chose à ne pas oublier est qu’elle doit tenir dans votre sac et être accessible rapidement et facilement. Il est aussi préférable qu’il y ait des trous dans la lame, ainsi vous pourrez l’utiliser comme une ancre dans la neige, si nécessaire.

 

 

Commentaires
Write a Comment Close Comment Form